logo

Maladies respiratoires

Les maladies de la cavité buccale et une mauvaise hygiène bucco-dentaire augmentent le risque de maladies des voies respiratoires. Les germes présents dans la bouche sont inhalés dans la gorge et les poumons. Lorsque le système immunitaire est affaibli (par exemple chez les personnes âgées et les enfants), ils peuvent y déclencher une pneumonie, une bronchite, voire un emphysème pulmonaire (une hyperinflation pathologique des poumons). Les bactéries de la gingivite et de la parodontite sont considérées comme particulièrement dangereuses. Inversement, les patients souffrant de maladies respiratoires chroniques ont souvent une moins bonne hygiène bucco-dentaire, plus de tartre et plus de dents malades que les personnes en bonne santé.

Les fumeurs ont un double risque d’infection des voies respiratoires: premièrement la fumée de cigarette réduit la fonction pulmonaire, deuxièmement le tabagisme accroît le risque de contracter une parodontite (inflammation des tissus de soutien de la dent). Lorsque des substances nocives comme des poussières ou des gaz parviennent dans les poumons, elles portent atteinte au système immunitaire et à la capacité des poumons à s’auto-nettoyer.

Une bonne hygiène bucco-dentaire protège

Une prophylaxie minutieuse des caries et de la parodontite diminue le risque de maladie respiratoire: éliminer tous les jours les dépôts bactériens sur les dents avec une brosse à dents et un dentifrice fluoré, veiller à une alimentation pauvre en sucre et en acide et, éventuellement, utiliser un bain de bouche antibactérien pour inhiber davantage la croissance de la plaque.