logo

Inflammation articulaire

Comme la parodontite (inflammation des tissus de soutien de la dent), les maladies rhumatismales entraînent une destruction du cartilage et de l’os. Les patients atteints d’une parodontite ont un risque jusqu’à huit fois plus élevé de contracter aussi une arthrite rhumatoïde (AR). Les raisons de cette relation font l’objet d’une recherche intensive. Il a ainsi été montré que des bactéries de la famille Prevotella sont particulièrement abondantes dans la cavité buccale des rhumatisants. Celles-ci sont considérées comme d’importants facteurs de déclenchement d’une parodontite. Les rhumatisants ont donc un risque élevé de souffrir très tôt d’une forme grave de parodontite. La bactérie de la parodontite P. gingivalis forme en outre une enzyme qui transforme l’arginine, un acide aminé naturellement présent dans le corps, en citrulline étrangère à l’organisme. Le système immunitaire réagit à cet intrus présumé en produisant des anticorps. Ces anticorps sont aussi un symptôme de l’arthrite rhumatoïde et aggravent par conséquent la maladie. Il est possible que les bactéries de la parodontite s’accumulent sur des articulations artificielles et y provoquent des inflammations supplémentaires.

Traiter la parodontite et les rhumatismes en parallèle

Un traitement de la parodontite peut entraîner une amélioration des symptômes arthritiques. Lorsque les infections dans la cavité buccale sont traitées et les poches gingivales nettoyées, les valeurs des paramètres inflammatoires dans le sang des patients peuvent baisser. Le gonflement des articulations diminue aussi, de même que les douleurs et la raideur des articulations le matin.
Parodontite et rhumatismes doivent donc être traités en parallèle. L’équipe du cabinet dentaire devrait être informée de la maladie rhumatismale et impliquée dans le traitement.

Une prophylaxie minutieuse des caries et de la parodontite prévient aussi les inflammations articulaires: éliminer tous les jours les dépôts bactériens sur les dents avec une brosse à dents et un dentifrice fluoré, veiller à une alimentation pauvre en sucre et en acide et, éventuellement, utiliser un bain de bouche antibactérien pour inhiber davantage la croissance de la plaque.