logo

Glycémie/diabète

Une parodontite (inflammation des tissus de soutien de la dent) influence les maladies métaboliques chroniques liées à un taux de sucre trop élevé dans le sang (diabète). Les diabétiques présentent un déficit en insuline qui régule le niveau de sucre dans le sang ou ce que l’on appelle une insulinorésistance. Un diabète détecté trop tard ou non traité peut entraîner des maladies secondaires et des complications, voire la mort. Les personnes atteintes de diabète peuvent ainsi, par exemple, devenir aveugles ou faire un infarctus du myocarde.
Pour éviter ces conséquences, les diabétiques doivent réguler leur glycémie, par exemple avec une alimentation saine, de l’exercice et une médication individuelle prescrite par un médecin. Une parodontite complique cette régulation: les foyers d’inflammation dans la bouche contribuent à ce que les cellules réagissent moins à l’insuline et agissent ainsi trop peu sur le niveau de sucre dans le sang.

Inversement, le diabète a une influence sur la santé des dents et des gencives. Les diabétiques sont plus sensibles aux infections bactériennes que les individus sains – ils ont plus de médiateurs de l’inflammation dans le sang. Leur système immunitaire est souvent affaibli, ce qui permet aux bactéries de proliférer dans la bouche: ils ont un risque plus élevé de parodontite et de caries que les personnes en bonne santé. Les diabétiques qui ne régulent pas leur glycémie souffrent très souvent de parodontite. Au contraire, les diabétiques qui contrôlent bien leur taux de sucre ont un risque de parodontite à peine plus élevé que les personnes en bonne santé.

L’hygiène bucco-dentaire en cas de diabète

Sans maladies dentaires et gingivales, il est plus facile de réguler le taux de sucre dans le sang. Une prophylaxie minutieuse est d’autant plus importante: éliminer tous les jours les dépôts bactériens sur les dents avec une brosse à dents et un dentifrice fluoré, veiller à une alimentation pauvre en sucre et en acide et, éventuellement, utiliser un bain de bouche antibactérien pour inhiber davantage la croissance de la plaque.

Des valeurs de glycémie élevées et des médicaments peuvent entraîner une sécheresse buccale et donc un risque accru de caries et de gingivite. En buvant beaucoup d’eau ou en mâchant des chewing-gums sans sucre, les personnes atteintes de diabète peuvent humidifier la muqueuse buccale et stimuler la salivation.

Les personnes souffrant de diabète doivent en informer l’équipe du cabinet dentaire: elles souffrent souvent de troubles de la cicatrisation, par exemple après une extraction dentaire ou en cas d’abcès. Savoir qu’un patient est diabétique est important non seulement pour le diagnostic dentaire, mais aussi pour le choix du traitement. Un traitement efficace de la parodontite et des visites de contrôle régulières chez le dentiste améliorent la possibilité de réguler le taux de sucre dans le sang.